Gastronomie québécoise et patrimoine edited by Marie-Noëlle Aubertin and Geneviève Sicotte

Authors

  • Gwenaëlle Reyt journaliste

DOI:

https://doi.org/10.15353/cfs-rcea.v1i1.40

Keywords:

gastronomie, patrimoine, Québec

Abstract

Comment le Québec est-il passé d’une identité culinaire quasi inexistante à une valorisation sociale importante de sa cuisine? Comment le pâté chinois et la poutine, l’agneau de Charlevoix et la volaille Chantecler de tradition ou encore le temps des sucres sont-ils devenus des emblèmes gastronomiques? Au travers de différentes pratiques et produits, l’identité culinaire québécoise s’affirme de plus en plus. Cette gastronomie est en mutation et elle se construit en se dotant de valeurs patrimoniales. C’est sur ce processus de patrimonialisation que se focalise l’ouvrage Gastronomie québécoise et patrimoine. Dirigé par Marie-Noëlle Aubertin, doctorante au programme de muséologie, médiation, patrimoine à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et Geneviève Sicotte, professeure agrée au Département d’études françaises de l’Université Concordia, ce livre est le fruit d’une réflexion pluridisciplinaire autour de la gastronomie québécoise.

How did Quebec exchange its almost non-existent culinary identity for one whose worth is widely being recognized? How did shepherd's pie and poutine, traditional Charlevoix lamb, Chantecler poultry and the sugaring off season become gastronomic emblems? Quebec's culinary identity is increasingly asserting itself by way of various practices and products. This gastronomy is evolving and is a heritage in the making. It is around this process of heritage-making that the book Gastronomie québécoise et patrimoine is centered. Led by Marie-Noëlle Aubertin, doctoral student in the museology, mediation, and heritage program at l’Université du Québec à Montréal (UQAM) and Geneviève Sicotte, associate professor in the Department of French Studies at Concordia University, this book is the product of a multidisciplinary approach to Quebec gastronomy.

Author Biography

Gwenaëlle Reyt, journaliste

Titulaire d’un master en sciences politiques de l’Université de Lausanne (Suisse), Gwenaëlle Reyt a entamé une carrière de journaliste pour le quotidien Le Temps (Genève), puis pour Le Devoir (Montréal) et autres magazines.

            Elle a notamment dirigé la section gastronomie du journal Voir et elle a supervisé l’édition de son guide de restaurants. Elle a également participé à l’élaboration du Dictionnaire des femmes créatrices (Éditions des femmes) en écrivant sur les femmes qui ont marqué la gastronomie québécoise. Titulaire d’un certificat en gestion et pratiques socioculturelles de la gastronomie (UQAM), elle entreprend actuellement une maîtrise en études urbaines (UQAM) durant laquelle elle aborde la thématique des restaurants et de l’identité culinaire québécoise.

Downloads

Published

2014-05-16

How to Cite

Reyt, G. (2014). Gastronomie québécoise et patrimoine edited by Marie-Noëlle Aubertin and Geneviève Sicotte. Canadian Food Studies / La Revue Canadienne Des études Sur l’alimentation, 1(1), 131–133. https://doi.org/10.15353/cfs-rcea.v1i1.40

Issue

Section

Book/Art/Event Review